Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Marine Le Pen et la purification ethnique

    Mme Le Pen a donné une conférence de presse hier près d'un camp de gens du voyage hier dans l'Essone à Wissous. Il n'a été question que d'exactions, de criminalité et d'expulsion.

    MLP.jpgAucun échange ne s'est produit avec les habitants du camp, aucun dialogue ne s'est établi, aucune humanité n'a pu se dégager de ce moment furtif essentiellement destiné à draguer les électeurs séduits par le discours xénophobe.

    A ceux qui s'étonnent que l'écologie ne figure pas assez dans son programme, on peut répondre qu'elle y figure trop en réalité. Mais il s'agit d'une écologie ethnique destinée à purifier la nation française comme on purifie une eau polluée. La métaphore donne plutôt envie de vomir qu'envie de la filer. Et la compromission de l'UMP avec ça devient de plus en plus visible.

    Il y avait Mélenchon hier à DPDA. Lui, de l'écologie dans son programme, il y en aurait un peu trop. Mais c'est à voir : elle n'est pas nécessairement malthusienne. Son discours est tissé d'espérances politiques et d'actions économiques vigoureuses, celles dont le pays a besoin pour revenir sur les rails du progrès.

    Mme Le Pen, de son côté, à part un programme économique approximatif, ne propose que de la haine et de la xénophobie, le refus de l'étranger est sa seule espérance pour conquérir le pouvoir, les petits plans com' vicelards sur un parking à la sauvette deviennent son oxygène. C'est indigne. C'est pitoyable. C'est une insulte à ce pays. Elle pourrait s'appliquer à elle-même ses principes et quitter ce pays, nous ne nous en sentirions que mieux.

  • Overblog : besoin d'une extension de garantie

    Cher lecteur, tu as découvert la nouvelle interface Overblog et tu as été consterné. J'en suis désolé pour toi. Si ça peut te rassurer, pour moi c'est encore pire.

    En effet, je n'avais rien demandé. Personne ne m'avait demandé mon avis. Ce changement ne correspond donc à aucune attente et ne comble aucun besoin. Plus grave : ce qui était possible hier ne l'est plus aujourd'hui, comme insérer des images. C'est devenu très compliqué. C'est devenu même impossible de les insérer à l'intérieur de l'article.

    Plus grave encore : dans les messages, si tu m'envoies un commentaire, ton adresse de courriel apparaît en info bulle au niveau de l'icône du message. Si tu n'as pas pris la précaution d'avoir une adresse au nom de ton pseudo, ton nom apparaît en clair dans l'adresse de courriel.

    C'est une version BETA : comme son nom l'indique.

    Mariage gay, mariage homosexuel, mariage bobosexuel, obsolescence programmée, nouvelle interface.Il fallait forcément que ça change. C'était inévitable. Le progrès était au rendez-vous. Tout serait forcément mieux. C'est comme le mariage homosexuel : c'est forcément mieux maintenant, puisqu'il est adopté. Les médias, le petit peuple des plumitifs, largement gagnés à la cause homosexuelle, a cru une fois de plus que ses revendications jeunes et branchées étaient les plus urgentes à satisfaire.

    Qu'importe si les embauches sont en berne, si le débat sur le mariage pour tous les homos a pris cinq mois à l'Assemblée pendant que celui sur la loi sur l'emploi ne prendra que 3 semaines, qu'importe si la France entière se contrefout des mesures de moralisation de la vie politique.

    Pendant ce temps, il faut que ce soit les Verts qui proposent une loi sur l'obsolescence programmée. Tout le monde le sait : l'écologie est une fiction idéologique. De quoi se mèlent ses adeptes quand il s'agit de légiférer sur les arnaques des fabricants pour nous refourguer de la merde ?

    L'obsolescence programmée, c'est quand un appareil tombe en panne trois jours après l'échéance de la garantie. C'est énervant : on se retrouve avec un appareil hors d'usage et aucune chance de le réparer. En effet, le délai pour qu'un distributeur soit obligé de proposer une solution de réparation ou de remplacement est de deux ans à partir de la date d'achat. C'est une loi.

    Mais deux ans, c'est plutôt court quand il s'agit d'une machine à laver la vaisselle ou même d'un téléphone portable quand il fait ce qu'on lui demande. Donc les distributeurs ont inventé l'extension de garantie : c'est un contrat avec plein de garantie supplémentaires pendant un an. C'est cher et ça ne sert pas toujours : plein de brouzouf dans la poche du distributeur pour assez peu de service en échange.

    L'obsolescence programmée est un problème de société (un vrai), un problème industriel et économique. C'est aussi un simple problème utilitaire : est-il normal qu'un appareil finisse dans une décharge de façon prématurée parce qu'un fabricant doit rémunérer ses pauvres actionnaires ?

    N'importe qui aurait pu se saisir de cette question. Mais ici, comme pour la question des économies d'énergie, l'écologie ne sert qu'à faire d'une question de morale utilitaire ("Est-ce utile à quelque chose ?") une question d'opinion, voire une question de foi ("Est-ce que ça va faire du mal à la planète ?"). Autrement dit, les Verts changent en precription sacrée ce qui relève du bon sens : c'est ce que font toutes les sectes qui veulent attirer de nouveaux adeptes.

    Le problème, c'est qu'une fois que notre esprit est pollué par la morale écolo, il n'y a plus d'extension de garantie.

  • Tintin dans l'Île aux Enfants

    Les otages sont revenus du Cameroun et avec eux la bonne pensée médiatique.

    otages, Cameroun, UNESCO, Nigeria, Boko HaramIls étaient partis faire du tourisme mais sont devenus d'un seul coup plus réels sous la forme d'otages, dans une région proche de zones où quelques bandes d'abrutis déguisés en religieux cherchent à rappeler leur présence au reste du monde. Pendant deux mois, on n'avait plus entendu parler d'eux. Ils n'étaient même pas sur la liste des français retenus en otage que Pujadas nous rappelle avec ferveur tous les mercredis soirs. Deux mois durant, ils avaient disparus des écrans et nous avions l'impression que des négociations étaient en cours, qu'il fallait maintenir leur anonymat ou je ne sais quelle autre bilevesée. En réalité, ils avaient disparus de nos écrans parce qu'ils étaient devenus REELS.

    Ils nous rappelaient d'un seul coup que le Parc de Waza, sur un territoire grand comme le département de l'Essone, abrite une réserve gérée par deux organisations policières, l'UNESCO, le World Monitoring Conservation Center et le gouvernement camerounais pour maintenir la très sainte bio-diversité, en clair une annexe de l'Île aux Enfants. Sur ce territoire merveilleux, le bobo, qu'il soit usager du parc ou spectateur de la chaîne Planète, était censé oublier sa condition réelle pour ne se concentrer que sur celle de Gentil Touriste. Aujourd'hui, gloubi-boulga pour tout le monde...

    Le Cameroun, miné par une corruption endémique, lorgné avec appétit par la Chine, est la cible du groupe anti-occidental Boko Haram. Cette secte islamiste fondée en 2002 par un illuminé agressif du nom de Mohamed Youssouf est représentative ce que l'Afrique peut produire aujourd'hui comme ressentiment à l'égard de l'Occident colonisateur. Après la décolonisation, le pillage impérialiste s'est maintenu, laissant les populations dans une misère noire, aux mains de dictateurs aussi corrompus qu'étrangers à la notion de gouvernance démocratique. Il arrive que des citoyens chinois soient retenus en otage, comme au Soudan où certains ont été exécutés. Mais au Nord-Cameroun, la cible est explicitement occidentale.

    Mais voilà. Tout est rentré dans l'ordre. Les otages vont pouvoir oublier, et nous avec, ce bref moment de réel qui peut nous avoir distrait du circus médiatique ambiant : Claudé Guéant insultant la justice ou l'impossible existence d'opposants au mariage homosexuel. Retour dans l'Île aux Enfants.