Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une France brune

Le réveil est douloureux ce matin d'élections. Le Front national fait un carton et la gauche récolte ce qu'elle a semé, c'est à dire rien du tout. L'UMP affairiste pavane. Même Levallois préfère les Balkany. Une seule bonne nouvelle, à laquelle nous avons peut-être un peu contribué ici : les écolos sont plutôt discrets.

C'est donc au réveil d'une France fasciste que nous assistons ce matin. Abêtis par la télévision, les Français ont oublié ou préfèrent méconnaître Vichy et la sombre histoire de l'extrême-droite en France. "La France aux Français", ce slogan xénophobe continue de faire vibrer des millions de Lacombe Lucien, flattés par le pouvoir de la haine au quotidien. Banales, inflexibles, la bêtise et l'ignorance se conjuguent avec la peur de la liberté pour donner ce résultat infâmant pour nous tous.

La gauche, pendant ce temps, continue de croire en ses fausses valeurs. La République serait écologique ! Autant s'imaginer qu'un électeur du Front national est tolérant.

L'écologie, en détournant sciemment la gauche des valeurs liées au travail, à la production, au bien commun et à l'égalité, a produit ici ses plus terribles effets : englués dans les bons sentiments et la démagogie, les dirigeants de ce pays ont continué à pactiser avec les banques au lieu de les remettre à leur place. Elles ont laissé faire le marché au lieu de le contrôler. Ces hausses d'impôts totalement à contre-sens de ce qu'il aurait fallu faire ne sont que le symptôme de cette maladie désormais incurable.

Ils voulaient une France verte. Ils se réveillent ce matin dans une France brune.

Les commentaires sont fermés.