Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

maguy marin

  • COP21 : écologie et Front (inter)national

    A l'occasion de la COP21, les nations ont décidé de surenchérir dans le domaine de la vertu écologique. En quelques mois, l'environnement est devenu une priorité, un axe de leur politique, fût-elle corrompue, une qualité cardinale à cultiver sans délai.

    Un conclave se réunit donc, à discuter du sexe des anges tout en interprétant des données et des conclusions scientifiquement frelatées.

    Il y a trois jours, le plumitif culturel Augustin Trapenard recevait la chorégraphe Maguy Marin pour la reprise de son spectacle Umwelt. Il commençait son émission par une sorte de glose assez lyrique sur le mot "environ". Il montrait comment ce mot désigne à la fois une approximation insatisfaisante et ce qui se trouve autour de nous. Involontairement, il faisait le parallèle entre la mise à distance, la frontière, l'exclusion que ce mot implique, désignant implicitement la xénophobie ambiante suscitée par le climat politique et social lié au terrorisme, à la crise des migrants et bien sûr à la montée du fascisme en France.

    Lire la suite