Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ministère de l'écologie

  • Enfin une bonne nouvelle ! Le ministère de l'écologie est mort !

    Ce n'est pas moi qui le dit mais un blogueur de Mediapart nommé Gavroche. Je n'ai pas envie de le contredire même si le ton général est plutôt défaitiste et apocalyptique, comme d'habitude. De quoi parle ce malheureux ?

    Du loup !

    Il paraît que plus personne ne défend le loup en France. Quel dommage !

    loup,aspas,groupe national loup,ministère de l'écologieSi on suit le raison-nement de notre illuminé des canines, le ministère de l'écologie n'existe plus depuis que le conseil chargé d'examiner l'implantation du loup en France, le Groupe National Loup (il paraît que c'est du français...), a été mis en place. Ce groupe de spécialistes comprend des personnes qui parlent de régulation. Il s'agit de prendre en compte les nuisances causées par cet animal. Que de "violences dans nos montagnes" !

    Si le GNL prend en compte les revendications des agriculteurs, c'est la fin du loup, son "éradication". Oui, et alors ? Comment faisions-nous depuis le 19e siècle, sans loup ? La forêt, les espaces sauvages en France étaient en danger, c'est certain ! Et par voie de conséquence, sacro-sainte biodiversité oblige, nous étions en danger aussi ! Sans elle, nous ne risquons pas de retrouver notre "état de naturalité le plus authentique"...

    Voilà ! C'est ça ! Avant, quand le loup n'était plus là, nous étions en danger !

    Par contre, dans les commentaires de cet article plutôt comique, Ivan Villa a retrouvé son "état de connerie le plus authentique". Je vous le conseille.

    En réalité, c'est que l'ASPAS, une association de protection des animaux sauvages, ne fait pas partie de cette commission : c'est pourquoi le Ministère de l'Ecologie n'existe plus. L'ASPAS est indispensable au Ministère pour qu'il soit un ministère !

    Ah ?

    C'est tout ?

    Zut ! C'était une fausse bonne nouvelle ! En fait, Gavroche a retrouvé son "état de frustation le plus authentique" et tous ses copains avec lui. Les pauvres !