Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nddl

  • Mali : les écologistes hors la République

    La position des écologistes français sur la guerre actuellement menée par la France au Mali est une honte pour la République. Le soutien des écolos à François Hollande et au gouvernement français était jugé "pas automatique" par le zèbre censé représenter les écologistes à la réunion inter-groupe d'hier.

    Mali, écologie, Mamère, Mélenchon, NDDL, AQMIFinalement, et de façon assez cohérente, les écologistes ont la même position "non-automatique" que l'extrême-droite. Le blog de Chantal Dupille donne un panorama de l'opposition à l'intervention militaire, avec De Villepin et les écologistes après avoir fustigé la "brochette de malfaisants" Koushner, Fabius et BHL en des termes particulièrement classes : "Notre pays squatté par les Usraéliens devient une vomissure, il devient la patrie de la trahison des électeurs, du terrorisme d'Etat, des guerres illégitimes et atroces. J'ai honte d'être française !"

    Mélenchon et Mamère, sur la même position, défendent les prérogatives du Parlement et semblent oublier l'urgence que représentait la prise du verrou aéroportuaire de Conna jeudi par les forces d'AQMI.

     

    Du côté écolo, c'est surtout le vieux fond anti-militariste qui prime : les anciens djihadistes de l'aéroport de Notre-Dame-des Landes, revenus dans leurs foyers, font entendre leur alter-différence entre deux pétards. Comme jadis, dans le bon vieux temps du Larzac, les réflexes anti-républicains sont alimentés par la religiosité écolo. Gaïa, leur divinité toute puissante, se sent sûrement blessée par ces combats qui mettent à mal la biodiversité dans ce sanctuaire désertique où pousse la gélinette à poil dur, en voie de disparition bien sûr.

     

    Et les éléphants ? Avez-vous pensé aux "bons éléphants", comme l'écrivait Marcel Aymé ? Pas ceux du PS, dont parle l'hystéro anti-sémite, mais ceux dont on arrache les défenses pour les vendre aux chinois.

    On n'y peut rien, ils sont comme ça, nos écolos. Religieux et anti-républicains. Leur présence au gouvernement se justifie-t-elle à ce point ?

  • Les gens et la gauche : tant de choses les séparent...

    Après la pitoyable affaire de Florange, la lamentable gestion de l'Aéroport international de Nantes, le gouvernement se reprend avec de gros succès : le débat sur le mariage homosexuel appelé improprement "mariage pour tous" et qui devrait s'appeler "mariage pour tous mes copains du Marais" fait un tabac dans les rédactions.

    Gérard.jpgEt pour cause : dans les médias festivistes, la cause est entendue puisque le mariage homosexuel, c'est bien. Comme ça ne suffisait pas, en plus d'effacer les dernières traces de différences sociales avec l'adoption, il s'agit d'effacer les différences biologiques avec la procréation médicalement assistée. Gros succès autour du Canal Saint Martin.

    Il y a aussi le non-débat sur l'euthanasie et ses innombrables variantes : jadis, quand un bébé naissait, on invitait les jeunes pères à couper avec les dents le cordon encore chaud. Maintenant, on va aider à tenir le pistolet du suicidé. Il s'agit de faire des économies dans les hôpitaux. Les vivants parlent aux moribonds. Je propose qu'on mette en place un programme incitatif pour les écolo-malthusiens, genre Décroissance : quant à diminuer la population terrestre, autant qu'ils commencent par eux-mêmes. On pourrait coller une pastille verte à leurs héritiers. On appellerait ça la "succession verte".

    Pendant ce temps, les gaspillages continuent (Partenariats Public-Privé par exemple) et l'Etat a toujours besoin de davantage de liquidités. Il les prend où il les trouve le plus vite et tant pis si ça fait verser de grosses larmes d'Obelix. Il paraît que les artistes ont le plus grand respect pour leur public, en l'occurence le public français qui a fait sa fortune. C'est peut-être que Depardieu n'est plus, depuis longtemps, un artiste...