Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pacte

  • Les écologistes face à la triste réalité

    C'est un spectacle réjouissant que nous ont proposé les écologistes réunis en conclave à Nantes. Les ministres du gouvernement sont obligés de s'aligner sur les positions du gouvernement tandis que la base, franchement à gauche, compte les renoncements.

    Le pacte budgétaire européen, une nouvelle usine à gaz destinée à graver dans le marbre le déclin économique de l'Europe, doit être voté par les députés de gauche donc les députés écologistes. Mais la base rechigne : même s'ils sont écolos, les verts ont tout de même gardé un peu de bon sens et comprennent la supercherie.

    Dans ce traité, les financiers restent aux commandes et le bon peuple assume seul (ou presque) l'illusoire redressement de la situation.

    Les écologistes, dont la situation à gauche de l'échiquier politique est déjà une anomalie (leur vraie place est à l'extrême droite), se trouvent pris entre le marteau et l'enclume. Le marteau du gouvernement et l'enclume des militants. Juste réjouissant : un peu moins d'écologistes, c'est bon pour la planète !