Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

toul

  • Nadine Morano et le Front national : des racistes cultivés

    Ce matin sur France-Inter, un dossier sur la vague raciste qui submerge la circonscription de Toul par la voix de Nadine Morano. Et à l'occasion d'un micro-trottoir, un "citoyen" qui déclare quelque chose comme : "Bientôt, on aura tous la peau bronzée... c'est notre culture..." Comprendre : "C'est notre culture qu'il faut défendre contre ce qui pourrait foncer la peau des français." Même discours ensuite de l'intéressée, Nadine Morano, qui joue sur la défense de nos valeurs "culturelles".

    D'abord, contrairement aux journalistes qui s'imaginent encore que l'essentiel des électeurs de Marine Le Pen et de Nadine Morano ne sont ni racistes ni xénophobes, répondons qu'à entendre ces électeurs c'est exactement l'impression inverse qui ressort. Les phrases du genre "Je ne suis pas raciste mais..." sonnent comme un aveu. Les électeurs du Front National sont TOUS racistes et XENOPHOBES. Il n'y a que les journalistes qui ne le savent pas. Simplement, ces électeurs haient ce qui ne leur ressemble pas, ou ce qui ne ressemble pas à ce à quoi ils voudraient ressembler.

    Ensuite, et c'est un scoop, les électeurs de Nadine Le Pen et de Marine Morano ont de la culture. UNE culture. Ils détestent celle des autres et ils défendent la leur. C'est une sorte d'écologie de la culture, si on veut raccrocher ce thème au sujet de ce blog.

    Ils ont peut être de la culture mais pas de sens critique. Car si une culture nous envahit depuis longtemps, colonise nos espaces privés, notre espace juridique et légal, notre langue et nos façons, ce n'est pas celle de la charia ni de la viande hallal. Si une sphère d'influence agit en France comme un rouleau compresseur avec la bénédiction des politiques de tous bords, un lobby religieux qui tord le bras de notre laïcité, ce n'est pas l'Islam et ses millions de pauvres.

    C'est la culture anglo-saxonne.

    Les Anglo-saxons ont, à travers leur langue, une politique extrêmement aggressive, colonisatrice, qui fait bien peu de cas de nos particularismes français. Il y a, sur la bande FM, et en particulier dans les radios PRIVEES, une majorité de stations qui diffusent une majorité de titres en langue anglaise. Les radios majoritaires proposent elles aussi une proportion très déséquilibrée de chanson incompréhensibles pour le commun des mortels. Qu'il s'agisse de justice internationale, de science ou d'information, les anglo-saxons ont, depuis toujours, un comportement unilatéral et impérialiste que nos "amies de la culture" oublient de dénoncer.

    Evidemment, c'est plus facile, quand on est né du bon côté, d'attiser la haine de l'Islam, car c'est indirectement la haine du pauvre qu'on suscite en réalité. La haine du riche pour le pauvre. C'est primaire et animal mais ça n'empêche pas de revendiquer une culture.

    Une culture de la haine primaire et de l'animalité.