Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

velib

  • Premier bilan autolib' : on ne vous demande jamais votre avis...

    Si vous n'êtes pas utilisateur d'Autolib', pourquoi vous demanderait-on votre avis ?

    Simplement parce que les centaines de places de stationnement consacrées aux ambitions de M. Bolloré manquent cruellement au salarié parisien qui n'a pas eu les moyens de s'acheter un appartement avec parking.

    Ce bilan, lancé dans les médias comme un publi-reportage, doit permettre au dispositif de se faire mieux connaître. La question qui taraude le grand public, celui qui n'a pas un groupe international à diriger, c'est plutôt : Combien de temps le dispositif va-t-il mettre à disparaître pour que nous puissions à nouveau nous garer là ?

    Tant que les écologistes se sentiront le vent en poupe, en particulier au cours des élections locales, où ils font un bon score en général, il y a fort à parier que les projets cucul-la-praline (autolib', vélib') et autres dispositifs youkaïdi-youkaïda continueront d'empoisonner le quotidien des électeurs masochistes et des autres.

    En guise de premier bilan autolib', je mettrai donc au panier le bulletin électoral écologiste aux législatives. J'aurai ainsi voté utile.