Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

wissous

  • Marine Le Pen et la purification ethnique

    Mme Le Pen a donné une conférence de presse hier près d'un camp de gens du voyage hier dans l'Essone à Wissous. Il n'a été question que d'exactions, de criminalité et d'expulsion.

    MLP.jpgAucun échange ne s'est produit avec les habitants du camp, aucun dialogue ne s'est établi, aucune humanité n'a pu se dégager de ce moment furtif essentiellement destiné à draguer les électeurs séduits par le discours xénophobe.

    A ceux qui s'étonnent que l'écologie ne figure pas assez dans son programme, on peut répondre qu'elle y figure trop en réalité. Mais il s'agit d'une écologie ethnique destinée à purifier la nation française comme on purifie une eau polluée. La métaphore donne plutôt envie de vomir qu'envie de la filer. Et la compromission de l'UMP avec ça devient de plus en plus visible.

    Il y avait Mélenchon hier à DPDA. Lui, de l'écologie dans son programme, il y en aurait un peu trop. Mais c'est à voir : elle n'est pas nécessairement malthusienne. Son discours est tissé d'espérances politiques et d'actions économiques vigoureuses, celles dont le pays a besoin pour revenir sur les rails du progrès.

    Mme Le Pen, de son côté, à part un programme économique approximatif, ne propose que de la haine et de la xénophobie, le refus de l'étranger est sa seule espérance pour conquérir le pouvoir, les petits plans com' vicelards sur un parking à la sauvette deviennent son oxygène. C'est indigne. C'est pitoyable. C'est une insulte à ce pays. Elle pourrait s'appliquer à elle-même ses principes et quitter ce pays, nous ne nous en sentirions que mieux.